Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

Province de Bujumbura : Descente du Président de l’Assemblée Nationale dans la commune de Mutambu

Publié mercredi 11 mai 2011
parChristine Nahimana
:

Mardi 10 mai 2011, le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Pie Ntavyohanyuma, a effectué une descente sur terrain dans la commune de Mutambu, une des onze communes de la province de Bujumbura. Ce déplacement s’inscrivait dans le cadre de stabilisation de cette province en matière de paix et de sécurité. Le Président de l’Assemblée Nationale était accompagné par les parlementaires élus dans cette circonscription, les Honorables DéputésGahungu Juvénal Nibigira Ezéchiel et Salvator Sinomenya et la sénatrice Daphrose Nyandwi, les cadres natifs de la Commune de Mutambu et de la province de Bujumbura, les cadres de son Cabinet et quelques fonctionnaires de l’administration de l’Assemblée Nationale.

Les activités de la journée se sont déroulées en deux temps. Dans un premier temps, le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Pie Ntavyohanyuma, a participé aux travaux communautaires de développement sur la colline de Burima II de la zone Bwomvyi, commune de Mutambu. Là, une population nombreuse était présente pour déplacer des blocs de moellon jusqu’au chantier où est entrain d’être érigé un centre de santé et un home pour les fonctionnaires. Dans un deuxième temps, la population s’est rassemblée autour du Président de l’Assemblée Nationale et des autres autorités pour écouter les messages de circonstance.

L’administrateur communal, Nkeshimana Emmanuel, qui a pris la parole en premier pour souhaiter la bienvenue à ses hôtes, a fait savoir que la sécurité dans la commune de Mutambu n’a jamais été perturbée même avec les élections de 2010. Cela a été possible grâce à la mise en place de mesures permettant sa préservation. En effet, des individus de diverses provenances ont été associés pour prévenir toute dérive sécuritaire et la population est restée jusqu’à présent unie. Il existe aussi une association de démobilisés qui se réunit chaque jeudi de la semaine pour analyser la situation sécuritaire. Dans cette rencontre, les démobilisés sont mis au courant des occupations quotidiennes de leurs collègues au niveau communal et ailleurs et cela permet d’avoir une vision globale et une maîtrise de la sécurité.

Au point de vue de développement, depuis 2005, 21 écoles ont été construites, les ruelles de communication ont été tracées, 29 bornes fontaines ont été construites, des centres de santés sont en cours de constructions.

Avant de terminer son discours, l’administrateur a plaidé en faveur de la population de sa commune pour la mise sur pied et l’extension d’un certain nombre de projets pouvant être le poumon du développement de sa commune.

Il s’agit notamment :

- l’alimentation en électricité du chef-lieu de la commune pour développer certains métiers comme la soudure ;
- la réouverture de la ligne de transport de l’OTRACO pour desservir la commune ;
- la fourniture de matériel de laboratoire scolaire pour le compte du lycée communal de Mutambu, afin de permettre aux élèves de la section scientifique de faire des expériences ;
- l’implantation des antennes de téléphonie mobile de diverses compagnies téléphoniques pour permettre la couverture de toute la commune afin de pouvoir prévenir ou alerter en cas de besoin ;
- le transfert du projet de construction d’une université initialement prévue en commune de Kabezi vers la commune de Mutambu où règnent la paix et la sécurité ;
- l’ouverture d’une agence postale pour les transactions financières de la population de la commune.

Le Gouverneur de la province, Jacques Minani, qui a pris la parole en deuxième position, a quant à lui salué la démarche des hautes autorités du pays qui commence à porter ses fruits. La situation sécuritaire dans la province de Bujumbura se stabilise de plus en plus. Il a également adressé ses remerciements aux administratifs et autres responsables de la commune car les décisions prises sont mises en application directement. Le Gouverneur de la province a aussi profité de cette occasion pour faire part à la population des décisions qui ont été prises avec les cadres de la province pour renforcer la sécurité. Ce sont notamment :

- Le renforcement des comités de sécurité à tous les échelons composés des individus de toute provenance dont les démobilisés, les membres des confessions religieuses, les membres des partis politiques agréés et déjà actifs dans la province ;
- Mise en place des comités de sensibilisation de la population pour une cohabitation pacifique et sensibilisation de toute la population pour le développement.

Le discours tant attendu était celui du Président de l’Assemblée Nationale. Dans son discours de circonstance, l’Honorable Pie Ntavyohanyuma, a apprécié la façon dont la population a répondu massivement à l’appel qui leur a été lancé pour répondre à ces travaux communautaires de développement. Il lui a exhortéde répondre chaque fois positivement lorsque leurs dirigeants le lui demandent pour accomplir des travaux de développement et cela jusqu’au niveau de la colline. Il a encouragé la population à construire plus d’écoles, de centres de santé et des voies de communication pour que la Commune de Mutambu soit de plus en plus fréquentable.

Le Président de l’Assemblée Nationale a encouragé la population à travailler beaucoup pour développer leur province, le gouvernement viendra les appuyer pour des tâches qui ne sont pas à leur portée comme la construction des ponts qui a fait objet de doléance afin d’augmenter la praticabilité de la route principale qui dessert cette commune.

L’Honorable Pie Ntavyohanyuma a promis qu’avec l’amélioration de la praticabilité de cette route qui mène dans la commune de Mutambu, il va soumettre aux autorités ayant le transport public dans leurs attributions la question en rapport avec la réouverture de la ligne de transport de l’OTRACO en y affectant un bus afin de faciliter les déplacements de la population de cette localité vers la ville de Bujumbura ou ailleurs.

Après avoir exprimé ses remerciements à la population et aux autorités pour leurs efforts consentis afin de développer la commune de Mutambu, le Président de l’Assemblée Nationale a fait savoir que l’autre objectif du déplacement était d’échanger avec la population sur les questions de l’heure en rapport avec la sécurité dans la province de Bujumbura. En effet, les hautes autorités du pays se sont levées comme un seul homme pour résoudre une fois pour toutes la question de sécurité dans la province de Bujumbura.

Le développement est impossible sans sécurité, a-t-il insisté, raison pour laquelle il a invité la population de Mutambu à vivre l’unité dans sa diversité d’opinions et à renforcer la paix et la sécurité. Il a aussi adressé ses félicitations à l’endroit des autorités provinciales, les élus locaux et les parlementaires qui ne ménagent aucun effort pour que la province toute entière puisse recouvrer la paix et la sécurité. La mise en place des comités de sécurité telle que décidée au cours de la réunion dirigée par le Gouverneur de la Province de Bujumbura, le 9 mai 2011, a été saluée par le Président de l’Assemblée Nationale.

Le Président de l’Assemblée Nationale a demandé à la population de Mutambu de suivre de près les personnes étrangères à la commune de Mutambu et qui y résident sans emploi connu car la population de la commune de Kanyosha qui s’est exprimée au cours des réunions tenues à son intention, a accusé des personnes sans emploi venant des autres provinces comme étant les auteurs des forfaits portant atteinte à la sécurité des paisibles citoyens. Il a alors conseillé à la population de Mutambu de suivre de près les mouvements de ces individus et surtout de dénoncer ceux qui leur donnent refuge.

En effet, a continué le Président de l’Assemblée Nationale, la sécurité est perturbée parce que il y a complicité au niveau de la population locale de Mutambu. Il a rappelé que la sécurité est recherchée pour l’intérêt de tout le monde peu importe son appartenance à un parti politique. Nul n’ignore que quand il y a la sécurité, le développement est possible. Il a encouragé ceux qui ont pris la voie de perturber la sécurité de se ressaisir et de revenir à la raison afin de participer au développement de leur province comme les autres citoyens.

Le Président de l’Assemblée Nationale a aussi félicité l’Administrateur communal de Mutambu pour avoir associé tout le monde dans le souci de recherche et de préservation de la paix. Il a remercié également les démobilisés qui, malgré leur différence, ont accepté de travailler ensemble dans une association pour leur développement et de promettre que cette initiative est à soutenir et à renforcer.

Avant de terminer son allocution, il a promis que l’Assemblée Nationale, le Sénat et les élus locaux vont soutenir les efforts qui seront entrepris dans le sens de la stabilisation de la paix dans la province. Il a terminé en promettant que toutes les doléances lui adressées seront transmises à l’autorité compétente.

Egide KWIZERA

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |