Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Contrôle de l’Action gouvernementale » Questions orales

Questions orales avec débat adressées au Ministre de la Sécurité Publique et celui de la Défense Nationale et des Anciens Combattants

Publié mercredi 27 novembre 2013
parKabura Elidad
:

Les questions qui ont préoccupé la séance plénière du 26 novembre 2013 des Honorables Députés s’articulaient autour de la situation sécuritaire qui règne dans tout le pays, du maintien de l’équilibre ethnique, régional et de genre dans les corps de défense et de sécurité, la lutte contre le terrorisme, la sécurisation des élections de 2015, les dettes des ministères ayant en charge la Défense Nationale et la Sécurité Publique envers l’Hôpital Militaire de Kamenge, l’ONATEL, l’ONATOUR, la REGIDESO et bien d’autres questions qui relèvent des compétences du ministre de la Sécurité Publique, ainsi que celui de la Défense Nationale et des Anciens Combattants.

« Un des indices qui prouve que la sécurité règne dans le pays est que la population vaque à ses activités quotidiennes sur tout le territoire national et circule librement », a souligné le Ministre de la Sécurité Publique, le Commissaire de Police Gabriel Nizigama qui ne manque pas de noter quelques cas d’insécurité qui préoccupent la Police comme les récents événements de Ruhororo en Province de Ngozi où les déplacés se sont arrogé le droit d’empêcher la Police dans le site pour un contrôle de routine.

JPEG - 49.3 ko
Commissaire de Police Gabriel NIZIGAMA, Ministre de la Sécurité Publique

Sur la question du maintien de l’équilibre ethnique, régional et de genre, les deux Ministres tranquillisent les burundais et rassurent qu’ils sont sur les rails dans le respect de la Constitution et de l’Accord d’Arusha qui déterminent les quotas. L’important est de comprendre que la question du maintien de ces équilibres dans ces corps est un processus continu et que le recrutement de nouvelles unités se fasse dans le strict respect de ces équilibres sur base des projections des chiffres disponibles.

Les deux Ministres ont fait savoir qu’il y a beaucoup de variables qui handicapent le processus du maintien des équilibres tels que les désertions, les décès, la retraite ou la révocation. Mais l’essentiel est fait de telle sorte que l’avenir s’annonce meilleur.

Pour certains hommes politiques qui veulent manipuler les corps de défense et de sécurité, les deux hôtes leur demandent de les laisser dans leur neutralité.

Pour le Général Major Pontien Gaciyubwenge, Ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants, le printemps arabe que certains souhaitent au Burundi n’a pas été une réussite mais un échec si on se réfère à l’état actuel des faits dans ces pays du Maghreb.

JPEG - 46.5 ko
Le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Général Major Potien GACIYUBWENGE

Concernant la sécurisation des élections prochaines, le Ministre de la Sécurité Publique se dit satisfait du bon déroulement des deux scrutins déjà organisés dans le pays depuis 2005, et qu’il fait tout pour que les élections prochaines soient paisibles.

La question de la lutte contre le terrorisme dans le pays est d’actualité dans les deux Ministères. Une cellule anti-terroriste réunissant la Police, la FDN, le Service National de Renseignement, le BNUB, a été mise en place. En plus, les deux Ministres demandent à la population burundaise de rester vigilante et d’informer les forces de sécurité et de défense nationale en cas d’une situation inquiétante.

Les deux membres du Gouvernement ont également rassuré que des efforts sont fournis pour le paiement des dettes des deux Ministères envers l’Hôpital Militaire et d’autres services publics.

Pour clôturer la séance plénière du 26 Novembre 2013, le Très Honorable Pie Ntavyohanyuma qui avait ouvert les activités de la journée a félicité les deux corps de ce qu’ils donnent une bonne image du Burundi dans le concert des Nations. Il les a encouragés à aller de l’avant.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |