Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

Rapports de descentes sur terrain effectuées par la Commission Permanente de l’Education, de la Jeunesse, des Sports et Loisirs, de la Culture et de la Communication pour l’évaluation de la mesure

Publié jeudi 24 mars 2011
parChristine Nahimana
:

La Commission Permanente de l’Education, de la Jeunesse, des Sports et Loisirs, de la Culture et de la Communication ont procédé ce 23 mars 2011 à la présentation de deux rapports : l’une avait pour objectif d’ « évaluer la situation qui prévalait dans les écoles primaires et secondaires, deux mois après la rentrée scolaire 2010-2011 en vue d’une meilleure orientation de l’éducation » et l’autre concernait « l’évaluation de la mise en application de la mesure de redéploiement des enseignants ».

La première qui s’est effectuée du 30 novembre au 2 décembre 2010 a été faite dans quatre provinces pilotes, à savoir les provinces de Cibitoke pour la région ouest, Karusi au centre du pays, Bururi au sud et Kirundo au Nord du Burundi. La seconde a eu lieu au cours de la première quinzaine du mois de mars 2011.

Dans le rapport présenté à la plénière sur l’«  évaluation de la situation qui prévalait dans les écoles primaires et secondaires, deux mois après la rentrée scolaire 2010-2011 en vue d’une meilleure orientation de l’éducation », les Honorables Députés y ont mentionné des contraintes majeures auxquelles fait face le secteur de l’Education. C’est ainsi qu’ils ont rédigé des recommandations adressées au gouvernement, aux collectivités locales et responsables éducatifs, à l’instance judiciaire, aux partenaires éducatifs et aux enseignants du primaires et du secondaire.

Concernant la descente en rapport avec « l’évaluation de la mise en application de la mesure de redéploiement des enseignants », les Honorables Députés ont constaté sur terrain que le redéploiement s’est dans l’ensemble très bien déroulé. Même les enseignants redéployés trouvent que cette mesure est une bonne chose car elle permet en effet de servir toutes les écoles avec équité et d’améliorer la qualité de l’enseignement.

Quoi que des contestations face à cette mesure n’aient pas manquées, celles-ci se sont manifestées dans les directions scolaires où les responsables n’ont pas voulu coopérer avec les enseignants.

La mesure de redéploiement a été aussi une réponse pour certaines direction scolaires qui étaient en état de besoin du personnel enseignant. Les classes qui n’avaient pas d’enseignants ont été servies, ce qui allège aujourd’hui le travail des directeurs qui étaient appelés à jouer le rôle de suppléant le cas échéant.

Dans certaines provinces, le redéploiement a réussi à plus de 90%. C’est le cas des provinces de Muramvya, Kirundo, Cibitoke et de Muyinga.

Pour des erreurs qui ont été constatées sur terrain dont les Honorables Députés ont mentionné dans les deux rapports et qui nécessitent des éclaircissements du Ministre ayant l’Enseignement primaire et secondaire dans ses attributions, les Honorables Députés ont estimé qu’il faut rédiger des questions à lui soumettre, quitte à leur fournir des réponses lors de la séance des questions orales dans le cadre du contrôle de l’action gouvernementale.

Egide KWIZERA

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |