Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Actualité

Vers la mise en place d’une loi pharmaceutique et une autorité de régulation des médicaments et aliments au Burundi

Publié mardi 13 février 2018
parFlorine Mukeshimana
:
JPEG - 38.6 ko
Honorable Felix NIRAGIRA présentant le rapport devant la plénière

Mardi 13 février 2018, l’Assemblée Nationale s’est réunie en plénière pour suivre un rapport synthèse du voyage d’étude effectué à Dar-es-Salaam et à Dodoma, en République Unie de la Tanzanie, du 20 au 23 décembre 2017. En effet, dans le cadre de la Promulgation de la Loi Pharmaceutique et la Mise en place de l’Autorité Burundaise de Régulation des Médicaments et des Aliments (ABREMA), le Secrétariat Général de la Communauté Est Africaine a organisé un voyage d’étude à l’endroit de quelques Honorables Députés de l’Assemblée Nationale du Burundi pour se rendre compte du fonctionnement de l’Autorité Tanzanienne de Régulation des Médicaments et des Aliments (TFDA) et s’imprégner de ses bonnes pratiques en matière de régulation des aliments et des médicaments. Ont pris part aussi à ce voyage d’études les experts des ministères sectoriels. Comme l’a fait savoir Honorable Félix NIRAGIRA Président de la Commission Permanente de la Justice et des Droits de la Personne Humaine, l’objectif de ce voyage d’étude était de permettre aux Parlementaires d’acquérir des connaissances et bonnes pratiques sur le fonctionnement de l’Autorité Tanzanienne de Régulation des Médicaments et des Aliments (TFDA) ainsi que ses interactions professionnelles avec ses partenaires.

JPEG - 42.8 ko
Vue des membres du bureau lors de la plénière

En effet, dans le but de mettre en œuvre le Projet régional sur l’Harmonisation de la Régulation des Médicaments au sein de la Communauté Est Africaine (EAC-MRH), le Conseil des Ministres de la Communauté Est Africaine a exhorté les Pays Partenaires de cette Communauté de réviser, amender et mettre à jour leurs Lois et Réglementations Pharmaceutiques afin de mettre en place des Autorités Nationales de Régulation des Médicaments et des Aliments fortes et semi-autonomes respectant les Directives de l’Organisation Mondiale de la Santé et les Bonnes Pratiques de Fabrication, de l’importation, de la conservation, de l’analyse de la qualité et de la vente des médicaments. En conséquence, a indiqué Honorable Felix Niragira qui a présenté le rapport en plénière, tous les autres Pays Partenaires de la Communauté Est Africaine ont déjà mis en œuvre les Décisions du Conseil des Ministres de la Communauté Est Africaine, sauf la République du Burundi et la République du Sud Soudan qui a adhéré à la Communauté Est Africaine en 2016. Le Secrétariat Général de la Communauté Est Africaine veut donc appuyer la République du Burundi en vue d’accélérer le processus de promulgation de la Loi Pharmaceutique, qui est pour l’instant sur la table de l’Assemblée Nationale, et de la Mise en place de l’Autorité Burundaise de Régulation des Médicaments et des Aliments (ABREMA), qui devra fonctionner comme institution semi-autonome, légalement établie pour surveiller la régulation effective des aliments et des produits médicaux au Burundi en accord avec les directives sur les bonnes pratiques régionales et internationales de fabrication des médicaments.

JPEG - 58.6 ko
Vue partielle de la plénière lors de la présentation du rapport

L’expérience acquise par les Honorables Députés permettra donc de contribuer dans l’adoption de la Loi pharmaceutique et la mise place d’une Autorité de régulation des Médicaments et des Aliments au Burundi. Étant donné que le temps de ce voyage était court, les Honorables Députés ont demandé à ce qu’un autre groupe puisse faire ce voyage dans un autre pays de la Communauté Est Africaine pour avoir plus de données. Le Président de l’Assemblée Nationale Très Honorable Pascal NYABENDA a promis que dans peu de jours ce groupe sera envoyé pour l’analyse et l’adoption du Projet de Loi pharmaceutique burundaise. Dans leurs interventions, les Honorables Députés ont fait savoir qu’il faut faire bien attention pour qu’il y ait pas de chevauchement entre le Bureau Burundais pour la normalisation et l’Autorité Burundaise de Régulation des Médicaments et des Aliments d’une part et le Ministère de la santé, le Ministère du Commerce et de l’Industrie ainsi que le Ministère de l’Agriculture et de l’Élevage d’une autre part.

Signalons qu’en date du 06 décembre 2017, le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée Nationale Honorable Jocky Chantal NKURUNZIZA, a reçu en audience une délégation technique du Secrétariat Général de la Communauté Est Africaine conduite par le Secrétaire Général de l’EAC Libérat MPFUMUKEKO. La délégation qui venait plaider pour l’accélération du processus d’analyse et d’adoption du projet de loi pharmaceutique et la mise en place d’une autorité de régulation des médicaments et aliments au Burundi.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |