Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Série d’activités effectuées par le Président de l’Assemblée Nationale dans la province de Bubanza

Publié samedi 9 mars 2019
parNikiza Providence
:

La population de Buringa devrait profiter des potentialités que disposent cette localité en s’attelant aux activités génératrices des revenues tenant compte de sa proximité avec la Capitale économique de Bujumbura , sans oublier qu’elle est frontalière de la République Démocratique du Congo ce qui permet aussi la circulation des biens et des personnes .Ainsi a-t-il ajouté , l’accès directe à la route régionale constitue également un atout pour la population de Buringa.

JPEG - 149.2 ko
Vue partielle du Président de l’Assemblée Nationale ensemble avec la population de Buringa en train de faire les travaux communautaires

Tels sont parmi les conseils que le Président de la Chambre Basse du Parlement a prodigué à la population de Buringa le vendredi le 8 mars 2019 où Il s’était joint à la population de la commune Gihanga en province de Bubanza dans les travaux de construction du bureau collinaire de Buringa. Ces travaux consistaient au mélange du ciment, du sable et du gravier pour faire le béton destiné au pavement de ce bureau collinaire. Dans son mot d’accueil, l’administrateur de la commune de Gihanga Léopold MANIRAKIZA a remercié le président de l’Assemblée Nationale pour cette visite qu’il vient d’effectuer dans cette localité. Il a fait savoir que la paix et la sécurité règnent dans sa commune et la population vaque à ses activités quotidiennement. Le Président de la Chambre Basse du Parlement a d’abord souhaité une bonne fête à toutes les femmes du monde en général et les femmes burundaises en particulier étant donné que cette visite a coïncidé avec la journée internationale de la femme. Il a fait savoir qu’il s’est associé à eux ce jour ouvrable car le mois de mars est réservé aux vacances parlementaires selon la nouvelle constitution. Il a donc dans son message souhaité que ce bureau soit centre d’écoute pour résoudre des éventuels conflits qui peuvent survenir au sein de la communauté ainsi que les problèmes familiaux. La culture de riz est très productive et la population de Buringa vit essentiellement de cette culture , cependant, qu’il y’a une partie de cette population qui vit encore dans des vieilles maisons traditionnelles alors qu’elle gagne beaucoup de moyens issus de cette culture a déploré le Président de l’Assemblée Nationale. Partant de l’expérience vécu, il n’y a personne qui s’est adonné à la culture du riz qui est resté dans les mêmes conditions de vie a témoigné le numéro Deux burundais avant de s’interroger sur le cas de ceux qui passent des années et des années dans ce domaine sans amélioration. Et de demander l’administrateur de la commune Gihanga de suivre de près cette situation inquiétante pour que tout le monde jouisse de cette culture car a-t-il ajouté cette culture devrait permettre à chaque cultivateur d’améliorer d’avantage ses conditions de vie. Le Président de l’Assemblée Nationale leur a donc demandé d’éviter tout ce qui pourrait les empêche à arriver au développement durable et de préciser que la consommation des boissons prohibées et la polygamie constituent un obstacle majeur pour le développement des familles. Après les travaux communautaires le Président de l’Assemblée Nationale Très Honorable Pascal NYABENDA a tenu une réunion à l’endroit de la population de Buringa au cours de laquelle il a reçu les doléances de cette population et a répondu aux questions posées par cette dernière.

JPEG - 124.6 ko
Vue d’ensemble des participants à la réunion

L’administrateur de la commune Gihanga a fait savoir que la paix et la sécurité règnent dans sa commune grâce à la bravoure et au dévouement des corps de défense et de sécurité .Il a ensuite parlé des différents projets de développement qui sont en cours de réalisation dans la plaine de l’imbo et surtout dans le secteur rizicole. Il a signifié que ce secteur pourra s’améliore davantage avec la construction du barrage d’irrigation de Kajeke. Pour ce faire, il a pris cette opportunité pour demander au Président de l’Assemblée Nationale de faire le suivi de ce projet qui date de longtemps mais qui n’a abouti à rien jusqu’à maintenant.

Prenant la parole le Numéro Deux burundais a fait d’abord clin-d’œil à la population de Buringa en leur expliquant comment cette localité est un lieu stratégique pour le développement socioéconomique. Il a parlé de différents projets qui sont en cours d’élaboration dont le projet de l’implantation de l’usine de transformation de lait dans cette même localité et de demander à la population de Buringa de se préparer en conséquence. Cette usine de transformation aura besoin une grande quantité du lait et l’entrepreneur en question pourra distribuer des vaches à ceux qui seront capable de les entretenir pour qu’il puisse se rassurer de la bonne qualité de lait et il assurera le suivi, a confié le Président de l’Assemblée Nationale avant de signaler celui –ci se chargera aussi de l’importation des médicaments de ces vaches en cas de maladies. Les participants à la réunion ont soulevé des questions liées au manque d’eau potable et d’électricité dans cette localité de Buringa ,un nombre insuffisant d’écoles primaires que secondaires par rapport à l’effectif des enfant en âge de scolarisation ainsi que le besoin non négligeable du marché moderne. Ils ont aussi soulevé le problème du manque d’un centre d santé proche de cette localité. Les femmes présentes ont de leur part parlé du problème de la polygamie qui, des fois, rend trauma les femmes qui mènent une vie misérable avec ses enfants après le départ de son mari avec une autre femme.

JPEG - 90.7 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale dirigeant la réunion

Elles ont également demandé que la loi sur la prévention des BVG puisse accorder à la femme ayant travaillé pendant longtemps pour cette foyer le privilège d’être présenté et enregistré comme femme légale en cas de choix d’une femme légale pour un homme polygame. Selon l’expérience vécu tous les hommes ont tendance à présenter la jeune femme, et se demande le sort de la pauvre femme qui vient de passer plus de 15 ou 20 ans dans un foyer avec un nombre non moins important des enfants. Pour ce qui est de la nécessité des infrastructures publiques comme les écoles , les centres de santé ainsi que le marché moderne ,le Président de l’Assemblée Nationale Très Honorable Pascal NYABENDA a retourné la balle à l’administrateur de la commune Gihanga de faire recours au 500.000 millions francs burundais que le gouvernement alloue chaque début de l’année budgétaire à chaque commune .Et d’ajouter que de leur part en tant que Elus ils vont faire leur mieux pour trouver solutions aux problème de leurs électorat . S’agissant de la question de la loi sur la répression et prévention des BVG ,le Président de l’Assemblée Nationale a fait savoir que le Parlement analyse et adoptes les projets de loi envoyés par le gouvernement mais il n’entre pas en détail .Et d’expliquer que les détails de l’un ou l’autre loi sont mentionnés dans les textes d’application au niveau du ministère concerné.

JPEG - 133.7 ko
visite des locaux du nouveau campus de NYAMUGERERA

Dans l’après-midi de la même journée, après la réunion, le Président de la Chambre Basse du Parlement en compagnie du Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, du Recteur de l’Université du Burundi et du Ministre de l’énergie et des mines ont visité le nouveau Campus de d’université du Burundi ,Campus Nyamugerera sis en commune Musigati en Province de Bubanza .Ce nouveau campus va abriter la faculté des statistiques et va ouvrir ses portes le lundi le 11/3/2019. Selon le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, les auditoires, les homes pour les étudiants et professeurs sont bien équipés, les 100 lauréats affectés dans cette faculté doivent arriver au campus Nyamugerera au plus tard dimanche le 10/3/19, car tout le nécessaire est disponible. D’ailleurs, cette visite était dans le cadre de se rendre compte de la finalisation des préparatifs pour se rassurer du démarrage des cours le même lundi.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |