Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Travaux de développement communautaire au chantier du stade de Bubanza

Publié lundi 27 mai 2019
parChristine Nahimana
:

La population de Bubanza est déjà imprégnée de l’importance des travaux de développement communautaire, s’est réjoui samedi 25 mai 2019 le Président de l’Assemblée nationale lors de la construction du stade de Bubanza. Les activités du jour se basaient en fait sur la préparation du béton qui a servi au pavement des stands où seront posés les chaises. Le Très Honorable Pascal NYABENDA a tenu ces propos eu égard aux différentes couches de la population qui avaient répondu massivement à ces travaux. En effet, outre les étudiants natifs de la province qui avaient fait le déplacement , on notait aussi la présence des étudiants de l’Institut Supérieur de Police sis à Mitakataka en commune de Bubanza, les Parlementaires élus dans la circonscription, les autorités originaires du coin ainsi que la population.

JPEG - 73.9 ko
La population s’active à la construction du stade.

Les travaux du chantier étaient pour le moment confiés aux seuls experts, a déclaré le Numéro Deux Burundais comme pour éclairer certains esprits qui croyaient à tort que le chantier avait été abandonné. Et de proposer un nouvel élan, à raison d’au moins une séance de travaux de développement communautaire par mois. Par ailleurs le Très Honorable Pascal NYABENDA a remercié publiquement les personnalités qui s’investissent d’une façon particulière pour la construction du stade. En tête de la liste figurait le Président de la République qui fournit régulièrement du ciment et du fer à béton. En deuxième lieu, il a loué les efforts consentis par quelques natifs dont le Ministre de l’Energie et des Mines. L’Honorable Côme MANIRAKIZA, de surcroît Ingénieur, non seulement contribue financièrement mais aussi apporte sa matière grise. Il a aussi cité Monsieur Olivier SUGURU, l’Honorable Gabriel NTISEZERANA et bien sûr la population. Tout en compatissant avec les fonctionnaires de l’Etat qui prestent à Bubanza mais qui éprouvent des difficultés en matière de contribution, le Président de l’Assemblée Nationale a proposé un moyen de les motiver, celui d’ouvrir un compte bancaire où chacun pourra déposer à tout moment ce qu’il détiendra en surplus.

JPEG - 74.3 ko
Le Numéro Deux Burundais charge le béton.

Revenant sur l’assurance des autorités administratives, c’est-à-dire l’Administrateur Communal de Bubanza et le Gouverneur de province, assurance selon laquelle la sécurité est totale sur tous les plans du moment que mêmes les récoltes s’annoncent bonnes, le Numéro Deux Burundais a toutefois conseillé la population de ne pas dormir sur ses lauriers. Cette accalmie trouble justement certaines gens, a-t-il rappelé en insistant sur cette période où le pays chemine vers les échéances électorales de 2020. Les deux réserves naturelles de Rukoko et de la Kibira sont les points à surveiller particulièrement, a-t-il enchaîné en incitant la population à dénoncer tout cas suspect.

JPEG - 44.2 ko
Le Président de l’Assemblée nationale livre son message.

Au cours de son allocution, le Très Hoorable Pascal NYABENDA a également révélé quels effets positifs consécutifs aux efforts conjugués des natifs de Bubanza. Et d’énumérer l’immeuble en étages abritant le cabinet du Gouverneur de province ; l’implantation de TUJANE Microfinance ayant son siège à Bubanza mais dont une agence va bientôt être ouverte dans les parages du marché dit Chez Sion à Bujumbura capitale politique ; l’installation à Mugerere en commune de Musigati d’un Institut Supérieur des Statistiques et bientôt la mise sur pied d’un centre d’apprentissage agro-pastoral. Don du Gouvernement chinois, ce centre à régime d’internat accueillera même à son sein des paysans, puisque la formation sera essentiellement pratique.

Par la même occasion, le Président de l’Assemblée nationale a aussi annoncé deux autres bonnes nouvelles. La première est que, avant la fin de l’année en cours, le barrage de Kajeke sera fonctionnel. Outre les hectares appartenant à la Société Régionale de Développement de l’Imbo, SRDI en sigle, le barrage irriguera 3.000 autres hectares. Avec l’opérationnalisation de ce barrage, nul doute que Bubanza qui cultivera 12 mois sur 12, deviendra le grenier du pays, a-t-il démontré.

Enfin, a-t-il conclu, la deuxième bonne nouvelle est qu’un projet pilote de pisciculture sera dans un proche avenir installé en commune de Gihanga. Le projet renfermera aussi en son sein un poulailler, étant donné que ce sont les poules qui vont alimenter les poissons.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |