Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

L’assainissement intéresse le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée nationale.

Publié jeudi 10 octobre 2019
parChristine Nahimana
:

« Quand les routes sont praticables, le développement durable suit », a commenté samedi 28 septembre 2019 le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée nationale. L’Honorable Jocky Chantal NKURUNZIZA s’était en effet joint à la population de la localité de Gitaro, c’est en commune de Kiremba de la province de Ngozi. Ensemble, ils ont assaini une piste reliant les communes de Kiremba et Marangara. Elle a néanmoins fait un clin d’œil à la population qui répond massivement aux travaux de développement communautaire mais dont la majorité des présences assistent seulement faute d’outils de travail alors qu’ils étaient censés s’en munir.

JPEG - 81.1 ko
Le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée nationale à pied d’oeuvre

Si seulement tout le monde avait apporté son matériel, nul doute que le travail abattu serait immense, a analysé l’Honorable Jocky Chantal NKURUNZIZA comme pour démontrer l’utilité du travail en synergies. Elle a alors engagé le message sur l’importance des coopératives. C’est un programme du Gouvernement soucieux d’élever le niveau de vie des citoyens, même du petit peuple, a-t-elle annoncé en en relevant quelques avantages.

Le travail en synergie dans les coopératives conduit à une productivité abondante, tous les membres de la coopérative se partagent la récolte. Chacun apporte sa part à sa famille qui se retrouve alors dans le bien-être, car avec le revenu de la récolte, le ménage s’achète ce dont il a besoin. Dans la coopérative, les membres y gagnent des amis et des connaissances. Tout le monde est à jour, l’information à la une circule aussitôt parmi tous les membres. Les coopératives datent de longtemps au Burundi, de l’époque du Prince Louis RWAGASORE, a-t-elle informé avant de conseiller de choisir des hommes et femmes intègres comme responsables des coopératives. Elle a aussi lancé un appel aux natifs pour qu’ils appuient cette politique du Gouvernement.

Cependant, elle a averti la population de l’existence des mécréants qui la déroute. « Ne prêtez pas une oreille attentive à ceux qui vous diront que les coopératives concernent les seuls partisans du parti au pouvoir, le CNDD-FDD ». Faux et archi-faux, a-t-elle rejeté en précisant que les coopératives sont plutôt le moyen sûr et direct d’atteindre le développement durable. Qui n’aspire pas aux meilleures conditions de vie ?, a-t-elle interrogé, histoire de faire déduire que le programme des coopératives est l’affaire de tout le monde.

JPEG - 62.4 ko
Sur la photo :
L’Honorable Jocky Chantal NKURUNZIZA lors de son adresse à la population ; à sa gauche, le Gouverneur de la province de Ngozi, monsieur Albert NDUWIMANA

Par ailleurs tout pas vers le développement ne sera possible sans la consolidation de la paix et de la sécurité, a-t-elle averti. « Sauvegardez la paix et la sécurité partout où vous êtes, surtout dans les comités de sécurité ». D’ailleurs, la population constitue le premier pilier de ces comités de sécurité du moment qu’elle renferme toutes les catégories, hommes et femmes, jeunes, adultes et vieillards. Les forces de l’ordre interviennent en cas de force majeure, sinon les rebelles sont traduits en justice, a-t-elle encore informé en insistant de toujours respecter la quadrilogie.

S’adressant aux 45 collines qui composent la commune de Kiremba, le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée nationale a recommandé la limitation des naissances. « Accouchez des enfants dont vous serez capables d’assurer les éléments fondamentaux. Le Gouvernement complète les efforts des ménages en matière de santé et d’éducation ». Si la population est très nombreuse, les charges du Gouvernement s’alourdissent, a déduit l’Honorable Jocky Chantal NKURUNZIZA qui a aussi condamné les grossesses non désirées. Il ne faut pas accoucher avant l’âge de 18 ans, a-t-elle interdit avant d’inviter les garçons à suivre de près l’éducation de leurs sœurs. Dans le temps, s’est-elle souvenue, les parents accouchaient du 13ème enfant baptisé NTAZINA. Mais aujourd’hui on recommande trois enfants, pour les marginaux, cinq. Et de paraphraser la Première Dame qui invite tout le monde d’être la lumière du pays.

JPEG - 76.5 ko
La population suit le message.

A propos des échéances électorales de 2020, elle a conseillé de se préparer dans le calme et la sérénité à ce grand rendez-vous dont les fruits s’annoncent déjà bons, a-t-elle auguré en calmant les esprits comme quoi la finalité de ce jour J est de se choisir les dirigeants. Après les élections, la vie reprend son cours normal, a-t-elle rassuré. Au sujet des préparatifs proprement dits, la population sera informée au fil du temps, a-t-elle annoncé. Même si le Président de la République a déclaré que les fonds collectés pour organiser les scrutins électoraux sont suffisants, l’Honorable Jocky Chantal NKURUNZIZA a toutefois invité les volontaires à s’exécuter.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |