Imprimer cette page

Assemblée Nationale du Burundi

La Commission Permanente en charge des Affaires Sociales s’enquiert des conditions de vie des personnes handicapées au Burundi

 

JPEG - 61.4 ko
Photo de famille des participants

Du lundi 16 Octobre au mardi 17 Octobre 2017, les Députés membres de la Commission Permanente en charge des affaires sociales et les fonctionnaires de l’Assemblée Nationale qui appuient cette commission, ont participé à un atelier d’échange sur les conditions de vie des personnes handicapées au Burundi. L’atelier a eu lieu dans les enceintes de l’Union des Personnes Handicapées au Burundi, UPHB en sigle.

L’objectif de cet atelier est d’échanger avec les personnes handicapées de cette association et les experts, sur la vie en général des personnes handicapées au Burundi, afin d’avoir suffisamment d’éléments qui vont permettre aux Députés de bien analyser le projet de loi portant fixation des règles relatives à la condition de la personne handicapée au Burundi.

Ce projet de loi se trouve déjà sous étude à l’Assemblée Nationale et c’est la Commission Permanente des Affaires Sociales, du Rapatriement, du Genre, de l’Egalité des chances et de la Lutte contre le SIDA qui a été saisie au fond pour son analyse.

Cet atelier a été ouvert par la Deuxième Vice-Présidente de l’Assemblée Nationale l’Honorable Jocky Chantal NKURUNZIZA, en présence de la Présidente de l’Union des Personnes Handicapées au Burundi et d’un conseiller au ministère de la Solidarité Nationale, des Droits de la Personne Humaine et du Genre.

Dans son mot d’accueil, la Présidente de l’Union des Personnes handicapées au Burundi s’est réjoui que l’Assemblée Nationale s’intéresse aux personnes handicapées au Burundi, et a indiqué qu’un pas important reste encore à faire en matière de respect et de bien-être des personnes handicapées. Elle a demandé à l’Assemblée Nationale de voter une loi qui contribue réellement à assurer de meilleures conditions de vie aux personnes handicapées.

JPEG - 32.8 ko
L’Honorable Jocky Chantal NKURUNZIZA prononçant le disours d’ouverture

Dans son discours, l’Honorable Jocky Chantal NKURUNZIZA a indiqué que le Burundi a ratifié, depuis le 26 mars 2014, la Convention Internationale relative aux Personnes Handicapées au Burundi et qu’il s’avère indispensable que les textes nationaux concernant les personnes handicapées s’inspirent de cette convention. Elle a donc invité les Députés en charge des affaires sociales à tirer le maximum d’éléments de ces échanges, lesquels vont permettre d’enrichir ce projet de loi afin de faciliter de meilleures conditions de vie aux personnes handicapées.

Parmi les doléances de l’Union des Personnes Handicapées au Burundi, c’est notamment que les personnes handicapées soient représentées à l’Assemblée Nationale, à hauteur de 5%, par cooptation. Les Batwa ont été cooptés, pourquoi pas nous ? Disent-ils. Ils font savoir que leurs voix porteraient alors loin, et que toutes les lois qui seraient votées tiendraient donc aussi compte des personnes handicapées. Ils disent que ce processus se fait aussi dans d’autres pays.

JPEG - 54.7 ko
Vue des participants

Concernant cette doléance, les experts en droit et les Députés ont trouvé que pour qu’elle soit effective, il faut que cette disposition soit insérée dans la Constitution burundaise ; l’UPHB a donc demandé à l’équipe chargée d’amender la Loi Fondamentale du Burundi d’en tenir compte.

L’Union des Personnes Handicapées du Burundi a aussi demandé plus de représentativité dans les instances de prise de décision et certaines facilités comme par exemple la réduction des impôts pour les personnes handicapées.

L’atelier a été clôturé par le Président de la Commission des Affaires Sociales, du Rapatriement, du Genre, de l’Egalité des chances et de la Lutte contre le SIDA, l’Honorable Adolphe BANYIKWA qui a indiqué que l’Assemblée Nationale va prendre en compte des doléances des personnes handicapées lors de l’étude de ce projet de loi, dans la mesure du possible bien-sûr. Une visite sur terrain est aussi prévue prochainement pour s’enquérir sur terrain des conditions de vie des personnes handicapées, échanger avec eux afin d’en tirer le maximum d’informations.



Assemblée Nationale du Burundi
URL de l'article: http://www.assemblee.bi/La-Commission-Permanente-en-charge