Imprimer cette page

Assemblée Nationale du Burundi

Le Parlement burundais participe aux assises de la 137 ème Assemblée de l’UIP

 

La 137ème Assemblée de l’Union Interparlementaire a été ouvert solennellement par SE Monsieur le Président de la République Fédérale de Russie Vladimir Poutine, à Saint Petersburg.

JPEG - 122.4 ko
Photos de famille de la délégation burundaise

Les cérémonies se sont déroulées en présence de toutes les délégations des parlements membres de l’UIP. Dans son discours de circonstance, le Président russe a félicité l’UIP pour ses activités consistantes et surtout dans ces moments que le monde est en combat contre le terrorisme, restaurer les États actuellement en difficultés comme la Syrie, les institutions et renforcer la blanche exécutive et législative afin d’avoir le noyau d’unité entre les pays dans l’avenir.

SE Vladimir Poutine a indiqué que cette question nécessite aussi des discutions entre les Parlementaires, pour respecter les droits des autres pays et diminuer ainsi les conflits entre les États. Le Chef d’Etat russe a indiqué qu’avec la 137ème Assemblée, il est convaincu que les sanctions contre les Parlementaires est tout à fait inacceptable. "Nous attachons une grande importance à l’action et au rôle de l’UIP car il constitue la plate forme d’échange de vue sur des grandes questions, les enjeux, un sens et la volonté de trouver solutions aux diverses questions", a affirmé Vladimir Poutine.

La diplomatie parlementaire prend une importance et il faut que nous progressions par le dialogue vers la démocratie parlementaire qui est le fondement de la paix dans le monde. Selon le Secrétaire Général de l’UIP, il n’y a pas de pays qui peut donner de leçon ou exclure personne, on essaie de palier le langage des discours de la répression. Les sanctions ne sont pas la langue de la démocratie, c’est plutôt la langue de totalisation. Au cours de cette 137ème Assemblée de l’Union Interparlementaire, le Chef de la délégation burundaise Très Honorable Pascal Nyabenda a eu l’occasion de s’exprimer sur le thème du débat général :" Promouvoir le pluralisme culturel et la paix à travers le dialogue interreligieux et interethnique."

Le Numéro Deux burundais a indiqué que le Parlement du Burundi s’est engagé à défendre la diversité culturelle, linguistique, ethnique, raciale et religieuse. Très Honorable Pascal NYABENDA a ajouté que cet engagement découle de la constitution burundaise qui proclame l’attachement du peuple burundais au respect des droits fondamentaux de la personne humaine. Cette constitution dispose également que le Burundi est une République indépendante, souveraine, laïque, démocratique, unitaire, et respectant sa diversité ethnique et religieuse. Le Président de l’Assemblée Nationales a ajouté que cette engagement découle de la constitution burundaise qui proclame l’attachement du peuple burundais au respect des droits fondamentaux de la personne humaine.

JPEG - 104.5 ko
Vue partielle des Membres du Bureau de l’UIP

S’agissant du premier volet du thème général, à savoir la promotion du pluralisme culturel, le Numéro Deux Burundais a précisé que les burundais parlent une même langue le Kirundi qui véhicule une même culture, cela favorise ainsi la paix sociale. S’agissant de la promotion de la paix à travers le dialogue interreligieux, le Président de la Chambre Basse du Parlement a expliqué que les Burundais prient un seul Dieu, un Etre suprême. Toutes les confessions religieuses pacifient les esprits ,favorisent la cohabitation pacifique et prêchent la fraternité, la vie en commun et l’unité nationale a renchéri le Très Honorable Pascal Nyabenda avant d’ajouter que cela est dû à l’existence d’un Conseil Interreligieux du Burundi qui regroupe à la fois les responsables de l’Eglise Catholique ,des Musulmans et des églises protestantes.

Ces églises se rencontrent souvent pour discuter et s’accorder sur la meilleure façon d’amener leurs fidèles à respecter les livres saints, à se tolérer et à se respecter dans leurs différences. Dans l’après-midi du vendredi 13 octobre 2017, la délégation du Parlement burundais a participé à la réunion du groupe géopolitique. Il était question de voir ensemble les candidats au poste à pourvoir. Les candidatures aux élections du Président de l’Union Interparlementaire (UIP) prévues du 14 au 18 octobre 2017 figurent parmi les points d’urgence à l’ordre du jour de l’Assemblée de la 137ème assemblée.

JPEG - 136.6 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale s’exprimant pendant la réunion du groupe geopolitique africain

Le Burundi, étant un de dix pays membres d’Afrique central qui n’avait aucun poste a présenté sa candidature pour le poste à pourvoir. Très Honorable Pascal NYABENDA Président de l’Assemblée Nationale a proposé le nom de l’Honorable Déogratias NDUWIMANA pour une représentation équitable au sein des Commissions Permanentes de l’UIP. A l’ordre du jour figurait aussi la diplomatie parlementaire, le respect de minorités et des valeurs démocratiques et le contrôle strict de la gestion de l’organisation. Dimanche 15 octobre 2017, la délégation du Parlement du Burundi a participé à la 201ème Session du Conseil directeur. Très Honorable Pascal NYABENDA Président de l’Assemblée Nationale en même temps Chef de la délégation a rassuré l’assemblée que la situation socio politico sécuritaire est totalement bonne au Burundi. Ne confondez pas la situation de 2015 à la situation qui prévaut actuellement a-t-il martelé. Il a demandé à l’UIP d’envoyer sa délégation au Burundi pour se rassurer. Le Secrétaire général de l’UIP a apprécié l’intervention du Chef de la délégation et a indiqué que l’Assemblée verra si nécessaire d’envoyer une mission d’information au Burundi.



Assemblée Nationale du Burundi
URL de l'article: http://www.assemblee.bi/Le-Parlement-burundais-participe