Imprimer cette page

Assemblée Nationale du Burundi

Retour du Président de l’Assemblée Nationale du Burundi d’une mission de travail à Bangui en RCA

 

Ce samedi 9 décembre 2017, le Très Honorable Président de l’Assemblée Nationale est rentré d’une mission de travail à Bangui en République Centre Africaine, où il a participé à la 8ème Session ordinaire de l’Assemblée Plénière du Forum des Parlements de la CIRGL tenue à Bangui du 05 Décembre au 07 Décembre 2017.

JPEG - 113 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale saluant les Honorables Députés qui sont venus l’accueillir

L’Honorable Président de l’Assemblée Nationale a révélé à la presse que le thème principal de la réunion était la lutte contre la corruption sous ses formes. Il a fait savoir qu’après les échanges sur ce thème l’ Assemblée a constaté que la corruption est l’obstacle du développement du pays et même de la population. Au cours des échanges,il a dans son intervention expliqué que le Burundi a déjà fait des avancées significatives dans la lutte contre la corruption. Il a expliqué à l’Assemblée que le Parlement burundais a déjà voté des lois en rapport avec la lutte contre la corruption, avant de leur témoigné que le gouvernement burundais a mis en place des organes chargés de la lutte contre la corruption. Tout cela a fait que l’Assemblée apprécie le pas déjà franchi par le Burundi a renchéri le Numéro Deux burundais.

Il a dit qu’ils se sont convenus que chaque fois qu’ils auront des telles rencontres que ce sujet sera toujours abordé. Le deuxième point qui était à l’ordre du jour était le remplacement du Secrétaire général. Il a signalé qu’il y avait des candidats en provenance de plusieurs pays y compris le Burundi. Après avoir analysé les critères de recrutements seuls deux candidats ont été retenu dont un centrafricain et un ougandais. Le Burundi a été éliminé en premier lieu parce que le Burundi avait déposé un seul candidat alors que le règlement indique qu’il faut trois candidatures.

JPEG - 135.3 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale répondant aux questions de la presse

Comme ils ne se sont pas entendus sur un candidat ce processus a été envoyé au mois de mars. Ils ont proposé de revoir le règlement pour y apporter des amendements afin de pouvoir se déterminer sur le candidat. Le troisième point concernait les résolutions qui sont établis à propos du Burundi, l’Honorable Président a indiqué qu’il leur a demandé qu’il ne faut pas utiliser les termes crise politique car au Burundi il n’y a pas de crise politique qu’il y a tout simplement des points de divergence entre les politiciens et que ces points de divergences peuvent trouver de solutions d’un moment à l’autre. S’agissant de l’amendement de certains articles de la constitution le Très Honorables Président de l’Assemblée Nationale leur a dit que ça relève de la souveraineté nationale et que le Burundi a le droit d’amender sa constitution comme le font les autres pays. L’Honorable Pascal NYABENDA se réjouit du fait que le Burundi contribue régulièrement au forum et d’ajouter que parmi les douze pays qui forment le forum sept pays non pas encore régulariser leurs contributions. Il a terminé en disant que même si on dit que le Burundi a des problèmes économiques le Burundi fait des efforts pour contribuer dans ces organismes internationaux, que c’est une fierté d’être en ordre du côté financier.



Assemblée Nationale du Burundi
URL de l'article: http://www.assemblee.bi/spip.php?article1664