Imprimer cette page

Assemblée Nationale du Burundi

Le Président de l’Assemblée nationale visite les sites touristiques de Gitega.

 

Vendredi 12 janvier 2018, le Président de l’Assemblée nationale, en visite dans la province de Gitega, a visité deux sites touristiques de cette contrée. Très Honorable Pascal NYABENDA s’est d’abord rendu au Musée national de Gitega.

JPEG - 112 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale en train de contempler les outils traditionnels

Il a contemplé notamment les photos de la dynastie burundaise, les outils traditionnels dont les pots en argile et leur dénomination suivant le nombre de leur « bouche », les bijoux et leur signification, les différentes sortes de monnaie qu’a connu le Burundi depuis la roupie jusqu’aux billets de banque.

Après avoir apposé sa signature dans le livre d’or, le Président de la Chambre basse du Parlement burundais a voulu savoir les défis majeurs auxquels ce monument culturel fait face.

Le gardien a avoué que l’espace d’exposition est insuffisant. Les stocks sont pleins d’objets traditionnels, a-t-il confié en saluant au passage la coopération américaine qui leur a octroyé des armoires pour bien conserver ces objets culturels.

JPEG - 90.9 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale en train de visiter les différentes cases du plais royal de Gishora

Il a aussi lancé un appel aux autorités du pays pour qu’elles amorcent des négociations avec le Rwanda en vue du rapatriement du tambour KARYENDA. Selon lui, ce tambour a été confisqué lors de la défaite d’un Roi dans une bataille qui l’a opposé au Rwanda.

Le Numéro Deux burundais s’est ensuite dirigé au Sanctuaire des tambourinaires de Gishora. C’était une occasion de se ressourcer en Histoire du Burundi. Il a par exemple admiré les greniers qui ont servi de cachette au Roi MWEZI-GISABO quand il tentait de résister à la pénétration allemande. Cette cachette a été la dernière étape de la résistance. C’est en sortant de là que le Monarque a été contraint de signer le Traité de Kiganda en 1903.

Comme le tambour est le symbole du pouvoir, le Sanctuaire des tambourinaires de Gishora a servi de Palais royal du Roi MWEZI-GISABO qui y a séjourné pendant huit mois. Le Visiteur de marque a donc parcouru les différentes cases qui composent le Palais.

Il a terminé cette visite en se recueillant sur la tombe de Feu Anthime BARANSAKAJE qui fut le gardien du Tambour.

JPEG - 118.4 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale en train de suivre les explications du guide en rapport avec le sanctuaire des tambourinaires de Gishora

S’exprimant devant la presse, Très Honorable Pascal NYABENDA a exprimé le souhait de transformer ce sanctuaire en véritable site touristique. Classé parmi le Patrimoine culturel mondial de l’UNESCO, le tambour reflète la culture propre aux Burundais, s’est réjoui le Président de la Chambre basse du Parlement burundais qui a aussi révélé qu’ailleurs, la culture est gardée jalousement. Et de souhaiter que cette démarche puisse également guider les Burundais. La cohésion sociale qui a caractérisé nos ancêtres devrait nous servir de modèle, a-t-il commenté en espérant que la division et le manque de patriotisme pourraient diminuer d’intensité.



Assemblée Nationale du Burundi
URL de l'article: http://www.assemblee.bi/spip.php?article1687