Imprimer cette page

Assemblée Nationale du Burundi

Noël, édition 2018 : Le Président de l’Assemblée Nationale partage la joie avec les chrétiens de sa succursale de CONA.

 

Noël est la fête de l’unité universelle, a commenté dans son homélie l’Abbé Magnus NDINZAYAHA le mardi 25 décembre 2018 à l’occasion de la fête de Noël. Il prêchait au cours de la messe à la succursale de CONA qui a vu grandir le Président de l’Assemblée Nationale.

JPEG - 93.1 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale et son épouse en train de prier

Le Très Honorable Pascal NYABENDA s’est donc souvenu de cette période, raison pour aller il a partagé la célébration eucharistique avec les chrétiens de CONA, c’est en zone de Mitakataka de la commune de Bubanza.

Les Derniers Temps sont survenus avec l’avènement de Jésus Christ, a poursuivi le Prédicateur du jour. D’aucuns confondent ces Derniers Temps avec la fin du monde, a-t-il reconnu en précisant que Jésus Christ est le dernier Prophète que Dieu a envoyé parmi les hommes. D’autres encore, a-t-il aussi déploré, s’égarent en cherchant ce Prophète alors qu’Il est déjà arrivé.

Par ailleurs, a averti l’Abbé Magnus NDINZAYAHA, nous vivons ces Derniers Temps qui peuvent durer dans le temps. Il y a en effet, a-t-il expliqué, 2000 ans avant la naissance de Jésus Christ que Dieu a choisi Abraham. Il a par la suite réduit ses petits-enfants en esclaves. C’est par le biais de Moïse qu’ils ont été libérés, il y a de là 1200 ans avant la naissance du Christ.

JPEG - 75.6 ko
Le Président de l’Assemblée Nationale s’adressant aux chrétiens du succursale de Cona

Dans le domaine politique, a-t-il enchaîné, il y a 1000 ans avant Jésus Christ, Dieu a encore choisi le Roi David pour régner à sa place. C’est aussi Dieu qui a établi la Ville de Rome comme signe de l’unité de l’Humanité. L’Empereur César a justement unifié les pays du monde au moyen des guerres atroces. Ses successeurs, César Celsius et César Octave ont consolidé cette unité universelle qui manquait néanmoins de quelque chose. C’est justement Jésus Christ, le Roi de l’Univers, s’est-il réjoui, qui a apporté l’unité complète, en formant la Famille qu’est l’Eglise. En marge de son homélie, le Prédicateur a lu un message du Conseil épiscopal du Burundi.

Dans son allocution au terme de la messe, le Numéro Deux Burundais a souhaité un joyeux Noël et ses meilleurs vœux pour le nouvel an aux chrétiens présents. Le Très Honorable Pascal NYABENDA a aussi confié qu’il vient de passer 15 ans sans participer à aucune messe à cette succursale qui manquait, du reste, de prêtre, raison pour laquelle il se dirigeait directement à la paroisse de Bubanza. Dorénavant, il multipliera ses prières à cette succursale, a-t-il promis. Il a aussi promis de déployer un ingénieur qui passera de temps à autre jeter un coup d’œil aux travaux d’extension de cette succursale. Le Président de la Chambre Basse du Parlement Burundais a par ailleurs loué l’entente qui caractérise la population de CONA malgré les troubles qui ont endeuillé cette localité.

JPEG - 122.9 ko
Vue de profil de la population de Cona

Aujourd’hui que le Seigneur est né, a-t-il renchéri, il vient consolider cette solidarité qui doit se matérialiser par différentes activités. Il a démontré que l’ennemi commun est la pauvreté. Pour la combattre, il a conseillé la population de CONA de se regrouper en coopératives.

Le Président de l’Assemblée Nationale a concrétisé cette unité que prêchait l’Abbé Magnus NDINZAHAYA. Il a en effet accueilli dans son domaine la population de CONA qui se relayait par équipe pour se régaler. A trois reprises tours les invités ont tour à tour occupé 650 sièges. Les enfants étaient privilégiés dans cette partie.



Assemblée Nationale du Burundi
URL de l'article: http://www.assemblee.bi/spip.php?article1922