Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Fête communale, édition 2021 : Le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée nationale était à Mbuye.

Si jamais la route reliant Mbuye à Ngozi était bitumée, a espéré l’Honorable Abel Gashatsi, l’essor de développement de cette entité administrative serait accru. Le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée nationale a tenu ces propos en marge de la célébration de la fête communale qui a lieu chaque premier samedi du mois d’août. Pour cette édition, la fête s’est déroulée dans tout le pays le 7 août 2021.

Cette fête offre une occasion d’évaluer chaque commune par ses natifs. A ce propos, l’Administrateur communal Madame Evelyne Ndayisasire déplore le manque d’un stade, ce qui explique le déroulement de cette festivité à la place de l’unité, c’est-à-dire à la cour intérieure du bureau communal. Néanmoins, la projection d’un documentaire dans la salle polyvalente de la commune a montré différentes réalisations à l’actif de la commune de Mbuye. Le public a applaudi un chef-d’œuvre qu’est la construction d’un pont reliant les deux communes de Mbuye et Rutegama. Madame Evelyne Ndayisasire a octroyé des prix aux dix meilleurs élèves qui se sont démarqués à l’épreuve du concours.

Quant au président du Conseil communal de Mbuye, il s’est félicité pour le certificat d’honneur remporté par la commune de Mbuye lors de la célébration de la fête de l’Indépendance, le 1er juillet 2021. Monsieur Joachim Barutwanayo espère que cette localité restera sur la même lancée. Le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée nationale a invité tous les participants à être fiers de ce trait d’union d’être natifs de la belle commune de Mbuye qui est du reste très productive. « Nous sommes appelés à aimer notre commune.

Nous devons nous sentir unis comme un seul homme. Pour ce faire, nous devons contourner tout ce qui nous divise. Nous devons sortir du carcan ethnique et enlever la casquette d’une quelconque formation politique. A l’hôpital, si un malade nécessite une transfusion sanguine, on n’inspecte pas le donneur », a insisté l’Honorable Abel Gashatsi avant de signaler que l’étape suivant cette prise de conscience est le décollage vers le développement. Et d’exhorter les natifs de cette commune prestant dans d’autres endroits à visiter souvent leur entité de naissance pour un appui éventuel.

Côté population, elle est recommandée de changer de mentalité. Elle doit se rallier dans les sociétés coopératives. La culture en bloc a déjà montré ses effets. Mêmes les natifs seront à leurs cotés pour les encadrer. Les experts devront aussi imaginer d’autres stratégies pour propulser la commune vers le développement. A titre exemplatif, les localités dont Kivoga et Gasura devraient d’ores et déjà s’agrandir à l’instar des villes. L’électrification serait alors facile à accéder.

Après les discours de circonstance, les convives se sont assis sur des nattes pour partager des mets préparés de façon traditionnelle dont les bananes, les patates douces, les colocases et les aubergines. Le repas était accompagné par la bière locale. Au terme de cette dégustation, les natifs se sont retrouvés dans la salle polyvalente pour arrêter des stratégies en matière du développement de leur commune.

Il sied de rappeler que le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée nationale, avait au préalable visité le CDS-Maternité de Kivoga tenue par des sœurs de la Congrégation de Marie. Malgré la propreté et les services appropriés, ce centre de santé n’enregistre pas les résultats escomptés à cause de certains manquements dont la fosse non clôturée des placentas et autres déchets qui sont présentement incinérés. L’Honorable Abel Gashatsi a alors promis d’amener sa pierre à cet édifice.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |