Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ÉVÉNEMENTS » Événements

Le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée nationale participe à la journée mondiale de l’alimentation

Publié vendredi 22 octobre 2021
parChristine Nahimana

L’Assemblée nationale devrait faire école aux institutions étatiques et paraétatiques, a complimenté samedi 16 octobre 2021 Son Excellence monsieur le Président de la République. Le Général Major Evariste Ndayishimiye a tenu ces propos après avoir semé du mais en guise de coup d’envoi de l’année culturale A dans un domaine exploité par la coopérative baptisée SOCODEPAN composée par les députés et fonctionnaires de l’Assemblée nationale à Nyamugari, en zone et commune de Buhiga dans la province de Karusi. Le Numéro Un de l’Exécutif burundais qui a d’ailleurs dédié cette année culturale 2022 à l’agriculture, a accompli ce geste dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’alimentation sous le thème : « Ensemble, gérons durablement nos terres pour une meilleure alimentation et une bonne santé ».

JPEG - 600.7 ko

Comme la SOCODEPAN avait été honorée à cette occasion, c’est le Deuxième Vice-Président de l’Assemblée nationale, l’Honorable Abel Gashatsi qui a représenté la chambre basse du parlement burundais à ce cérémonial qui a vu la participation des autorités issues de différents horizons. C’est entre autres les ministres, les ambassadeurs, les représentants des agences onusiennes, les gouverneurs de provinces, les intervenants en matière agropastorale et la population. Après le mot de bienvenue du gouverneur de la province de Karusi, madame Calinie Mbarushimana, le représentant de la FAO a promis des appuis consistants. A titre illustratif, « en vue d’accompagner l’application de la loi sur la stabulation permanente, la FAO va appuyer l’ISABU dans la production du matériel végétal destiné à la production du fourrage pour le bétail. C’est ainsi que 18 hectares seront installés au cours de cette saison dans le centre semencier de Karusi et Butezi ».

JPEG - 594.1 ko

Quant au ministre de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage, il a vanté les bienfaits de la politique de la culture en bloc pratiquée par la population regroupée dans les coopératives. Cette méthode facilite l’usage des fertilisants et des semences sélectionnées qui sont du reste des facteurs qui favorisent le rendement. En plus, l’encadrement devient aisé. Quand survient une calamité, les voies de sortie sont vite trouvées. La technicité et la villagisation sont les défis qui bloquent encore l’atteinte des résultats escomptés, a regretté Son Excellence monsieur le Président de la République qui a aussi énuméré une série de recommandations. Parmi celles-ci figurent la protection de l’environnement par le traçage continu des courbes de niveau dans le but de garder la fertilité du sol. Chaque goutte de pluie doit s’infiltrer dans le sol burundais. Finie l’époque où les eaux de ruissellement emportent la bonne terre dans les cours d’eau qui les déposent à leur tour dans les pays étrangers pour fertiliser leur sol.

JPEG - 657.6 ko

Une enveloppe et un certificat d’honneur ont été octroyés à ceux qui se sont démarqués dans agropastoralisme.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |