Assemblée Nationale du Burundi

 

Accueil du site » Français » ACTIVITÉS » Descentes à l’intérieur du pays

Le premier Vice-Président de l’Assemblée nationale prend part aux cérémonies de la clôture provisoire des activités d’exhumation des restes humains, victimes du génocide perpétré contre les hutu en 1972 et 1973.

Le génocide de 1972, 1973 contre les Hutus a touché les familles de la province Ruyigi et Cankuzo comme tant d’autres province du pays.

Les témoins ont révélé à la CVR, que les victimes de cette crise provenant de Cankuzo, étaient transportées à Ruyigi puis exécutées sans pitié comme l’a indiqué Clément Noé Ninziza, vice-président de la CVR. Ce dernier déplore le comportement indigne de certains habitants de Ruyigi qui ont caché quelques ossements humains pour des fins non encore connues.

Au stade UHURU situé au chef-lieu de la province Ruyigi, dans l’avant midi de ce vendredi le 25/02/2022, la Commission Vérité et Réconciliation a organisé une prière interconfessionnelle en mémoire des victimes de ces tueries de 1972 et 1973. C’était dans le décalage de la clôture provisoire des activités de la CVR dans 2 provinces (Ruyigi-Cankuzo), activités débutées, il y a deux semaines. Selon les témoignages, ces deux provinces ont connu des moments de dures épreuves pendant les années 1972 et 1973. Les hutus qui y habitaient étaient les éléments ciblés. A-t-il indiqué le commissaire de la CVR Clément Noé Ninziza.

Les exécutants ont témoigné à la CVR qu’ils ne pouvaient refuser l’ordre qui venait de hautes autorités du pays, a-t-il souligné Clément Noé Ninziza. Au total, 59 ossements des restes humains ont été trouvés à Mukinyabakecuru, un endroit situé non loin du chef-lieu de la Province Ruyigi. Clément Noé Ninziza a fait savoir que, bientôt, des listes des victimes des tueries datant de 1972, 1973 vont être élaborées sur toutes les collines du pays afin de connaitre leurs noms.

Honorable Sabine NTAKARUTIMANA, Premier Vice–Président de l’Assemblée nationale du Burundi, qui a rehaussé de sa présence ces cérémonies au nom de l’Assemblée nationale a invité les habitants de Ruyigi à respecter la vie humaine et de ne plus tomber dans les pièges de mauvaises autorités comme celles de 1972,1973 qui ont semé la haine ethnique entre les frères. Selon l’Honorable Ntakarutimana, personne ne peut avoir la paix en tuant un être humain qu’elle n’a pas créé.

Le premier vice-président de l’Assemblée Nationale a félicité la CVR au nom du Président de l’Assemblée Nationale du Burundi pour ses activités de restauration des cœurs brisés et de réconciliation des burundais. Elle a supplié la CVR de poursuivre ses investigations pour découvrir d’autres crimes humanitaires que le Burundi a connus.

Honorable Sabine Ntakarutimana a indiqué que l’Assemblée nationale apprécie la manière dont la CVR accomplit son travail. Elle n’a pas manqué de signaler que la chambre basse du parlement suit de près les activités de CVR et que l’Assemblée nationale du Burundi sera aux côtés de la CVR jusqu’à la fin de sa mission.

Elle a ensuite appelé les habitants de la province Ruyigi à ne pas avoir peur de montrer à la CVR d’autres fosses communes car ces activités contribuent pour que la génération future non seulement grandisse en respectant les êtres humains, mais aussi en évitant que ce drame pareil ne se reproduise jamais au Burundi. Selon toujours Honorable Ntakarutimana, l’Assemblée nationale souhaite que le gouvernement du Burundi soutienne toutes les activités de la CVR pour la vulgarisation du rapport de la CVR présenté au parlement burundais le 20 décembre 2021.

L’Assemblée nationale remercie certaines personnes de la Province Ruyigi pour leurs témoignages à la CVR, et invite d’autres personnes qui auraient des témoignages à ne plus garder la vérité en elles. Hormis Honorable Sabine Ntakarutimana, des députés et sénateurs élus dans la circonscription de Ruyigi, certains des chefs religieux ainsi que les habitants de la commune Ruyigi avaient répondu présent à ces cérémonies qui se sont bouclées par le partage d’un verre d’eau en guise du respect du rituel de levée de deuil.

 
BP 120 Bujumbura - Burundi | Tél. : +257 22 26 70 55/51 | Email : communication@assemblee.bi |