Imprimer cette page

Assemblée Nationale du Burundi

Atelier de formation des Honorables Parlementaires et fonctionnaires du Parlement sur le budget-programme, ses outils de mise en œuvre et de reporting.

 

Les honorables parlementaires ainsi que certains cadres du Parlement ont reçu, du 3 au 6 octobre 2022 à Ngozi, un renforcement des capacités sur l’implantation et l’opérationnalisation du budget-programme. Cet atelier de formation a été organisé par le Parlement du Burundi en partenariat avec le Bureau de la Coopération Suisse au Burundi. Les honorables parlementaires, ayant la mission de contrôle de l’action gouvernementale avaient besoin d’harmoniser les connaissances sur l’implantation et l’opérationnalisation du budget-programme.

Ils ont donc analysé ensemble le cadre légal qui met en place et opérationnalise le budget-programme. Cela se trouve principalement dans la loi organique du 22 juin 2022 relative aux finances publiques et ses textes d’application. A travers cette formation, les honorables parlementaires ont eu à s’imprégner de toutes les étapes de la gestion axée sur les résultats (GAR) et ses outils de mises en œuvre. La planification, la programmation, la budgétisation et le suivi-évaluation ont également retenu l’attention des honorables parlementaires durant cette formation.

Ainsi, les honorables parlementaires ont eu l’occasion d’analyser ensemble les différents documents de planifications nationales à savoir le Plan National de développement (PND), les politiques sectorielles au niveau des ministères et les plans stratégiques au niveau des ministères. Les Elus du Peuple ont aussi eu l’occasion d’analyser les formats et les composantes des Plans d’Actions Prioritaires (PAP) et les Plans de Travail et Budget Annuel (PTBA) des différents ministères.

Dans cet atelier de formation, la chaîne de résultats et les indicateurs associés pour chaque niveau ont aussi été analysés. Il s’agit d’une bonne compréhension des notions sur l’impact, les effets, les résultats, les activités et les intrants. A chaque niveau de la chaîne de résultats s’associent les indicateurs. Ainsi, la différence entre les indicateurs d’impacts, d’effets, de réalisations ou de produits et les indicateurs d’intrants a été bien appréhendée par les honorables parlementaires.

Les outils et les terminologies utilisés dans la mise en place et l’opérationnalisation du système de suivi-évaluation du budget-programme ont été aussi la cible de cette formation. Ainsi les parlementaires ont appris la façon de faire le suivi-évaluation du budget-programme dans leurs missions de contrôle de l’action gouvernementale.

La production et l’analyse des tableaux de bord pour les indicateurs de produits et les cadres de performance pour les indicateurs d’effets et d’impacts dans le cadre du suivi de l’action gouvernementale ont aussi été abordés dans cette formation. Le rationalisme, l’efficacité et l’efficience sont les fondements dans le processus de planification, de programmation, de budgétisation et de suivi-évaluation. Tous ces sujets ont été revus au cours de cette formation des honorables parlementaires.

A l’issue de cette formation, des recommandations d’ordre général ont été formulées, d’autres recommandations ont été adressés au Parlement et au Gouvernement du Burundi pour une mise en œuvre efficace et efficiente du budget- programme.

A l’endroit du Parlement, il a été recommandé entre autres d’accompagner la mise en œuvre de tous les documents de planification nationale, suivre l’implantation du budget-programme dans toutes les communes et encadrer les communes pour qu’elles puissent collecter beaucoup de recettes qui leur permettront de réaliser leurs projets.

A l’endroit du Gouvernement du Burundi, il a été recommandé de mettre en place un organe de pilotage et de suivi-évaluation du budget-programme, conduire la phase pilote de digitalisation du budget-programme le plus vite possible, rendre opérationnel le budget-programme dans toutes les institutions du pays et élaborer une feuille de route pour la mise en place et l’opérationnalisation du budget-programme, donner une place de choix au secteur privé pour une croissance économique accrue et de soutenir et renforcer les actions de bonne gouvernance en vue de la mobilisation des fonds de mise en œuvre du PND sur la période 2023-2027.



Assemblée Nationale du Burundi
URL de l'article: http://www.assemblee.bi/spip.php?article2597